Guiss Sa Yonne (Trouver Sa Voie)

D'après le Coran et la Sounnah selon la Compréhension des Pieux Prédécesseurs
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 FUIR LES PAYS DES MECREANTS ET EMIGRER VERS LES PAYS D'ISLAM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
aboulouqman



Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 02/11/2007

MessageSujet: FUIR LES PAYS DES MECREANTS ET EMIGRER VERS LES PAYS D'ISLAM   Ven 23 Nov 2007 - 19:02

Shaikh Husayn Al-'Uwaysha






1] Allah dit : « Ceux qui ont fait du tort à eux mêmes, les Anges enlèveront leurs âmes en disant : “Où en étiez-vous ? ” (à propos de votre religion) - “Nous étions impuissants sur terre”, dirent-ils. Alors les Anges diront : “La terre d’Allah n’était-elle pas assez vaste pour vous permettre d’émigrer ? ” Voilà bien ceux dont le refuge et l’Enfer. Et quelle mauvaise destination ! A l’exception des impuissants : hommes, femmes et enfants, incapables de se débrouiller, et qui ne trouvent aucune voie : A ceux-là, il se peut qu’Allah donne le pardon. Allah est Clément et Pardonneur. Et quiconque émigre dans le sentier d’Allah trouvera sur terre maints refuges et abondance. Et quiconque sort de sa maison, émigrant vers Allah et Son messager, et que la mort atteint, sa récompense incombe à Allah. Et Allah est Pardonneur et Miséricordieux. » [Sourate An-Nisa : 97-100]



On lit dans Tafsir Al-Qurtubi :



« Ibn Al-'Arabi (rahimahullah) a dit : « Les savants ont divisé le voyage vers différents pays en deux catégories : 1) celui qui est fait pour s'enfuir et 2) celui qui est fait dans le but de recherche. La première catégorie est subdivisée en six types :



1) Al-Hijra – qui est la migration de la Terre de Guerre (Dar-ul-Harb) [1] vers la terre des musulmans. Ce type de Hijra était obligatoire à l’époque du prophète et reste obligatoire jusqu'au Jour du Jugement …

2) Quitter la terre d'innovation (bid'a).

3) Quitter la terre où l’illicite est dominant et répandu.

4) S'enfuir de ce qui est nuisible pour son corps.

5) La crainte de tomber malade dans une terre qui a une atmosphère malsaine et la quitter vers une terre sur laquelle on peut marcher librement à l'extérieur (sans tomber malade).

6) S'enfuir de peur qu’un mal n’atteigne sa richesse. »[2]



Al-Hafidh Ibn Kathir (rahimahullah) a dit dans son Tafsir :


« Ad -Dahak a dit : « Ce verset a été révélé concernant un groupe de gens parmi les hypocrites qui sont restés à Makkah au lieu de partir avec le messager d'Allah (à Al-Madina). Ils ont fini par se battre aux côtés des mécréants le jour de Badr et ont été détruits avec ceux qui ont été détruits. » Ainsi ce noble verset a été révélé, et s'applique généralement à quiconque réside parmi les mécréants, (1) alors qu’il a la capacité de faire Al-Hijra et (2) est dans l'incapacité d'établir sa Religion sur cette terre. Ainsi il s'opprime (lui-même) et commet l'interdit. Ceci est basé sur le consensus des savants et aussi sur la formulation trouvée dans ce verset, où Il dit « Ceux qui ont fait du tort à eux mêmes, » car ils n’ont pas accompli Al-Hijra « les Anges enlèveront leurs âmes en disant : “Où en étiez-vous ? ” (à propos de votre religion) C’est à dire: pourquoi êtes-vous restés ici et n’avez-vous pas fait Al-Hijra ? Concernant Sa parole : « Et quiconque émigre dans le sentier d’Allah trouvera sur terre maints refuges et abondance », c'est une incitation pour l'exécution d’Al-Hijra et l’éloignement des mécréants. »


[3]



L’imam Al-Alusi (rahimahullah) a dit dans Ruh-ul-Ma'ani après la citation de la Parole d'Allah :

« “La terre d’Allah n’était-elle pas assez vaste pour vous permettre d’émigrer ? ” » : « Certains savants emploient ce verset comme preuve de l'obligation d’accomplir Al-Hijra du lieu dans lequel un individu n'est pas capable d'établir sa Religion. Ceci est l'avis de l’imam Malik. Ibn Al-'Arabi a aussi rapporté l'obligation de faire Al-Hijra d'une terre qui est frappée par la peste. » [4]



La chose suivante apparaît dans le livre Al-'Ibra mimma Ja'a bil-Ghazwi wa-Shahadati wal-Hijra d'Abu At-Tayib Sidiq Hasan [Khan] Al-Bukhari (rahimahullah) :



« Ce verset peut être employé comme la preuve de l'obligation de Al-Hijra pour chaque individu qui réside sur la terre de shirk ou la terre dans laquelle les actes de désobéissance à Allah sont commis ouvertement. Ceci à condition d’avoir la capacité d’accomplir Al-Hijra et ne pas être de ceux qui sont faibles, d’après la généralité du verset, bien que la cause de révélation du verset soit spécifique selon ce qui a été exposé précédemment. Ce qui est apparent est qu'il n'y a aucune distinction entre un lieu et un autre lieu, ni entre une époque et une autre époque. » [5]



Dans la même page, il est aussi dit :


« Allah dit : « Et quiconque émigre dans le sentier d’Allah trouvera sur terre maints refuges et abondance » Quand ce verset a été révélé, un groupe de musulmans avait migré vers la terre d'Abyssinie, tandis qu'un autre groupe, qui comprenait le messager d'Allah (salallahu 'alayhi wa sallam), était resté. Ils ont alors accomplit Al-Hijra vers la ville honorable de Médine et Al-Hijra est devenue obligatoire pour chaque individu qui était opprimé et non capable de manifester sa religion ouvertement. » [6]




[2] Allah dit : « Ceux qui ont cru, émigré et lutté de leurs biens et de leurs personnes dans le sentier d’Allah, ainsi que ceux qui leur ont donné refuge et secours, ceux-là sont alliés les uns des autres. Quant à ceux qui ont cru et n’ont pas émigré, vous ne serez pas liés à eux, jusqu’à ce qu’ils émigrent. Et s’ils vous demandent secours au nom de la religion, à vous alors de leur porter secours, mais pas contre un peuple auquel vous êtes liés par un pacte. Et Allah observe bien ce que vous œuvrez. Et ceux qui n’ont pas cru sont alliés les uns des autres. Si vous n’agissez pas ainsi, il y aura discorde sur terre et grand désordre » [7]



L’imam As-Shawkani (rahimahullah) a dit dans son livre, Nayl-ul-Awtar :


« Al-Khattabi a dit : « En effet, Al-Hijra est devenue obligatoire quand le prophète (salallahu 'alayhi wa sallam) a migré vers Médine, (de même que ses compagnons) vers lui pour qu'ils puissent se battre à ses côtés et apprendre les principes de leur religion de lui. Allah affirme cela dans beaucoup de versets du Qur'an, au point qu'Il a coupé la confiance d'alliance entre celui qui migre et celui qui ne migre pas. Il dit « Quant à ceux qui ont cru et n’ont pas émigré, vous ne serez pas liés à eux, jusqu’à ce qu’ils émigrent » Ainsi quand Makkah a été prise et que les gens de chaque tribu ont commencé à entrer dans l’islam, la forme obligatoire de Al-Hijra a pris fin et seule cette forme, que l'on a recommandé, reste. » [8]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aboulouqman



Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 02/11/2007

MessageSujet: Re: FUIR LES PAYS DES MECREANTS ET EMIGRER VERS LES PAYS D'ISLAM   Ven 23 Nov 2007 - 19:04

Al-Baghawi (rahimahullah) a dit dans Sharh-us-Sunna :


« Il est possible de combiner les textes sous un autre angle, ainsi sa parole (salallahu 'alayhi wa sallam): « Il n'y a plus de Hijra après la Conquête » fait référence à Al-Hijra de Makkah à Madinah. »




Al-Hafidh Ibn Kathir (rahimahullah) a dit dans son Tafsir :


« La signification de Sa parole : « Si vous n’agissez pas ainsi, il y aura discorde sur terre et grand désordre » est : vous devez vous dissocier des mécréants et vous allier avec les croyants. Et si vous ne réussissez pas à faire ainsi, alors la fitna arrivera aux gens - et la fitna signifie la confusion et le mélange entre les croyants et les mécréants. Alors résultera (de cela) la progression et le débordement de la corruption parmi l'humanité. » [9]




L’imam Al-Alusi (rahimahullah) a dit : « Il y aura une fitna sur la terre »signifie que de grands tourments arriveront suite à cela : des différences d'avis, la faiblesse dans la foi et une manifestation ouverte de la mécréance. « Et une grande corruption »signifie répandre le sang (illégalement) d’après ce qui a été rapporté d’Al-Hasan. Ainsi, la compréhension est qu'il y aura une grande corruption en cela. » [10]



Concernant la Parole d'Allah : « Ceux qui ont cru, émigré et lutté de leurs biens et de leurs personnes dans le sentier d’Allah », Al-Alusi dit : « ils sont les Muhajirun - ceux qui ont émigré pour Allah de leurs maisons dans leur patrie et les ont laissées à leurs ennemis. » [11]



[3] Ibn 'Abbas (radiallahu 'anhu) a rapporté que le messager d'Allah (salallahu 'alayhi wa sallam) a dit : « Il n'y a pas (plus) de Hijra après la Conquête, mais à la place Jihad et bonne intention. Et si vous trouvez n'importe quel désaccord, fuyez (loin de cela). » [12]



Il est exposé dans Tuhfat-ul-Ahwadhi :


« Il n'y a pas (plus) de Hijra après que la Conquête » fait référence à la Hijra de Makkah. Al-Khattabi et d'autres ont dit : « Dans les premiers temps de l’islam, Al-Hijra était obligatoire pour quiconque acceptait l’islam, en raison du peu de musulmans qui résidaient à Médine et leur besoin de se réunir dans l'unité. Cependant, quand Allah a ouvert Makkah pour la conquête, les gens sont entrés dans l'islam en nombre. Ainsi l'obligation d’émigrer à Médine a été annulée et l'obligation du Jihad et la bonne intention est restée obligatoire sur quiconque venait à cette occasion ou était attaqué par un ennemi. » [13]




Il expose aussi : « La sagesse derrière l'obligation de Al-Hijra sur celui qui a accepté l’islam, était aussi pour qu'il puisse être préservé de l'abus de ses parents mécréants. En effet, ils avaient l'habitude de torturer ceux de leurs rangs qui avaient accepté l’islam, jusqu’à ce qu'ils apostasient de leur Religion et reviennent à la leur. Ce type de Hijra continue avec la même règle (obligatoire) pour quiconque a accepté l’islam en résidant dans les pays de mécréance et a la capacité de partir. Concernant « Mais à la place Jihad et bonne intention », At-Tibi a dit : « Cette rectification appelle à l'opposition de la règle qui vient après cela en faveur de ce qui vient avant. La compréhension de cette déclaration est que Al-Hijra - qui est de quitter sa patrie - qui a été exigée de chaque individu pour se rendre à Médine, a pris fin, à part ce qui est fait dans le but de faire le Jihad, qui est resté existant, ainsi que ce qui est fait en pure intention, comme fuir les pays de mécréance, émigrer pour la recherche de la science et fuir les épreuves pour sa religion. L'intention est incluse dans tous ces aspects. » [14]



Il est exposé dans Badhl-ul-Majhud fi Halli Abî Dawûd :


« Quant à sa deuxième parole (salallahu 'alayhi wa sallam), [15] sa signification est : Al-Hijra des pays de mécréance vers les pays d'islam ne cessera pas jusqu'au Jour du Jugement. » [16]




Il rapporté aussi, la chose suivante :


« La déclaration suivante est citée d'Al-Khattabi dans le livre Al-Hashiya : « Aux premiers temps de l'islam, Al-Hijra était obligatoire, puis elle est devenue recommandée. Cela est trouvée dans la Parole d'Allah : « Et quiconque émigre dans le sentier d’Allah trouvera sur terre maints refuges et abondance ». Ce verset a été révélé après que le prophète ait émigré à Médine et quand l'abus des mécréants envers les musulmans (à Makkah) est devenu sévère. Ainsi, on leur a commandés aussi, d’émigrer vers lui. Ceci afin qu'ils puissent être avec lui (salallahu 'alayhi wa sallam), pour qu'ils puissent se soutenir si les choses devaient empirer et pour qu'ils puissent apprendre de lui les aspects de la religion et mieux la comprendre. La crainte la plus grande venait à cette époque de la tribu des Quraysh et des gens qui résidaient à Makkah.




Ainsi quand Makkah a été prise, cette compréhension a pris fin et l'obligation de Al-Hijra a été levée et est revenue à la recommandation. Ainsi il y a deux types de Hijra. Celle qui a pris fin était celle qui était obligatoire et celle qui est resté est celle que l'on a recommandé. »



[4] Samura Ibn Jundub (radiallahu 'anhu) a rapporté que le messager d'Allah (salallahu 'alayhi wa sallam) a dit : « Quiconque entretient des relations intimes avec un mécréant et réside avec lui, alors il est comme lui. » [17]



Il est exposé dans Nayl-ul-Awtar :


« Dans ceci est la preuve de l’interdiction de résider avec les mécréants et l'obligation de s’éloigner d'eux. » [18]




[5] Jarir Ibn ' Abdillah a rapporté que le messager d'Allah (salallahu 'alayhi wa sallam) a dit :

« Je suis loin (non responsable) de tout musulman qui établit sa résidence parmi les mécréants. » Ils (les compagnons) ont dit : « ô messager d'Allah, pourquoi ? » Il a dit : « leurs deux feux (de la maison) ne doivent pas regarder l'un vers l'autre (c'est-à-dire se faire face). » [19]



Ibn Al-Athir (rahimahullah) a dit dans An-Nihaya :


« Cela signifie qu'il est exigé aussi bien qu'obligatoire au musulman de tenir une grande distance entre son domicile et le domicile du mécréant. Le lieu où il allume son feu (pour la maison) ne doit pas être établie de façon à ce qu’il soit visible et apparent au feu du mécréant, puisque c'est le feu qui est allumé à l'intérieur du domicile (pour tenir chaud). Au lieu de cela, il doit établir sa maison sur la terre des musulmans. En effet, il est détesté pour quelqu'un pour vivre à côté des mécréants parce qu'il n'y a aucun accord ou confiance avec eux. C’est pourquoi les musulmans sont fortement encouragés à accomplir Al-Hijra »




Et il (rahimahullah) a dit :


« Leurs deux feux diffèrent, celui-ci appelle vers Allah tandis que l'autre appelle vers le shaytan , ainsi comment peuvent-ils être d'accord ? »




[6] Jarir (radiallahu 'anhu) a rapporté : « J'ai prêté serment d'allégeance au messager d'Allah que j’accomplirai la prière, payerai la Zakat, donnerai conseil sincère à tout musulman et que je me dissocierai de tout mécréant. » [20]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aboulouqman



Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 02/11/2007

MessageSujet: Re: FUIR LES PAYS DES MECREANTS ET EMIGRER VERS LES PAYS D'ISLAM   Ven 23 Nov 2007 - 19:06

Il est exposé dans le livre Al-'Ibra :


« Ibn Hajr Al-Makki dit dans ses Fatawa à propos du hadith : « La signification de ces ahadith est qu'il est exigé de chaque musulman de tenir son domicile loin des domiciles des mécréants, c’est à dire ceux qui sont en guerre avec les musulmans. Il ne doit pas établir non plus sa maison en un lieu, où s’il allume un feu (pour se réchauffer), il serait visible et apparent au feu qu'ils ont allumé dans leurs maisons (pour tenir eux-mêmes au chaud). Ceci parce que quand il (un musulman) a son feu face aux autres feux, il est compté comme étant un parmi eux. Il a été convenu que Al-Hijra est obligatoire sous certaines conditions, de la terre qui est en guerre avec les musulmans. Dire « les deux feux l'un vers l'autre » est une expression figurative tirée de la parole : « ma maison regarde dehors vers la maison de telle personne, ce qui signifie qu’elle fait face. »




La raison de la relation entre la cause et l'effet en ce qui concerne leur résidence parmi les mécréants est en raison de leur addition à la population des mécréants. Ainsi, si une armée devait les rechercher, peut-être ne pourraient-ils pas les aider, puisqu'ils verraient les feux de camp des musulmans mélangés avec leurs feux de camp. Ceci parce que quand les Arabes rencontraient une armée, ils connaissaient leur nombre en comptant les feux de camp qu'ils avaient. Un exemple de ceci est arrivé pendant la sortie du prophète pour prendre Makkah, quand les mécréants ont envoyé à un représentant pour voir son armée, qui était dans le passage de la ville de Dhahran. Ainsi quand ce grand avertissement pour les musulmans de résider parmi les incrédules a été révélé, le prophète (salallahu 'alayhi wa sallam) s'est détaché de quiconque vit parmi eux. Ceci parce que c'était une raison de ne pas mener le Jihad contre eux. » [21]



Il est exposé dans Al-Hashiya de l'imam As-Sindi :


« tenir compagnie à un mécréant mène au shirk et prêter serment d'allégeance d’abandonner le shirk entraîne le serment d’abandonner toutes les choses qui mènent vers cela. Ainsi ce serment aboutit au refus d'accompagner un incrédule et Allah est plus savant. » [22]




[7] Dans autre hadith, le prophète (salallahu 'alayhi wa sallam) a dit : « Chaque musulman est sacré à un autre musulman. Deux frères se supportent (s’entraident) l'un l'autre. Allah n'accepte pas les actes d'un mécréant qui a accepté l’islam, jusqu’à ce qu'il se retire des mécréants (et aille) chez les musulmans. » [23]



[8] Mu'awiya a rapporté que le messager d'Allah (salallahu 'alayhi wa sallam) a dit : « Al-Hijra ne cessera pas jusqu’à ce que le repentir cesse (d'être accepté). Et le repentir ne cessera pas (d'être accepté) jusqu'à ce que le soleil se lève de l’occident. » [24]



[9] Et dans autre hadith, il (salallahu 'alayhi wa sallam) a dit : « Al-Hijra ne prendra pas fin tant que les mécréants sont combattus. » [25]





Notes de bas de page :


[1] Note du Traducteur : le terme Dar-ul-Harb (la Terre de Guerre) est synonyme du terme Dar-ul-Kufr (la Terre de Mécréance) où il est interdit au musulman de résider, selon les conditions mentionnées dans ce livre. Le grand savant 'Ala-ud-Din Al-Mardawi (rahimahullah) a dit : « Al-Hijra est obligatoire sur celui qui n'est pas capable ouvertement montrer sa Religion sur une Terre de Guerre (Dar-ul-Harb), sans aucun désaccord. La Terre de Guerre (Dar-ul-Harb) est toute terre dans laquelle les lois des mécréants sont supérieures. » [Cette citation est mentionnée plus tard dans cet article] Peut-être, les savants l’ont nommé terre de " Guerre" car c'est la terre des mécréants qui est toujours encline à faire la guerre aux musulmans. Allah est plus savant.


[2] Tafsir Li-Ahkam-il-Qur'an de l’imam Al-Qurtubi (7/350)

[3] Tafsir Al-Qur'an-ul-Adhim d'Ibn Kathir (1/555)

[4] Ruh-ul-Ma'ani de l’imam Al-Alusi (5/126)

[5] Al-'Ibra Mimma Ja'a bil-Ghazwi wa-Shahadati wal-Hijra (pg. 217)

[6] Ibid

[7] Surat-ul-Anfal : 72-73

[8] Nayl-ul-Awtar de l’imam As-Shawkani (8/178)

[9] Tafsir Al-Qur'an-ul-Adhim d'Ibn Kathir (2/343)

[10] Ruh-ul-Ma'ani de l'imam Al-Alusi (10/38)

[11] Ruh-ul-Ma'ani (10/37)

[12] Rapporté par Al-Bukhari (1834) et Muslim (1864) du hadith de 'Aisha. Cette formulation est sa forme complète. Cependant, Dans le Sahih Muslim (1353) du hadith d'Ibn ' Abbas, il est rapporté sans la mention « après Al-Hijra ».

[13] Tuhfat-ul-Awadhi Sharh Sunan At-Tirmidhi d'Al-Mubarakpuri (5/214)

[14] Tuhfat-ul-Awadhi Sharh Sunan At-Tirmidhi (5/215)

[15] Il signifie par cela, la parole du prophète : « Al-Hijra ne prendra pas fin jusqu’à ce que le repentir ne prenne fin. » Sa vérification sera mentionnée plus tard.

[16] Badhl-ul-Majhud fi Halli Abi Dawud (11/372)

[17] Rapporté par Abu Dawud et d'autres. C'est un hadith hasan. Voir As-Sahiha (n°2330)

[18] Nayl-ul-Awtar de l’imam As-Shawkani (8/177)

[19] Rapporté par Abu Dawud, At-Tirmidhi et d'autres et c’est un hadith sahih. Voir la vérification dans Irwa-ul-Ghalil (1207)

[20] Rapporté par An-Nasa'i et d'autres et c’est un hadith sahih. Voir sa vérification dans Irwa-ul-Ghalil (5/31)

[21] Al-'Ibra Mimma Ja'a bil-Ghazwi wa-Shahadati wal-Hijra (pg. 266)

[22] Al-Hashiya (7/148)

[23] Rapporté par An-Nasa'i (1/358). Et Ibn Majah (n°2536) en a rapporté la deuxième partie. Sa chaîne de narration est hasan selon Irwa-ul-Ghalil (n°1207).

[24] Rapporté par Abu Dawud (n°2479) et dans Sahih Sunan Abu Dawud (n°2166). Il a été aussi rapporté selon Ad-Darimi, An-Nasa'i dans Sunan-ul-Kubra, Al-Bayhaqi, Ahmad et d'autres. C'est un hadith sahih comme il est mentionné dans Irwa-ul-Ghalil (n° 1208).

[25] Sahih Sunan An-Nasa'i (n° 3889)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zeinab



Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 08/11/2007

MessageSujet: Re: FUIR LES PAYS DES MECREANTS ET EMIGRER VERS LES PAYS D'ISLAM   Sam 1 Déc 2007 - 12:17

Assalamou aleikum,frère Aboulouqman,quand tu dis de fuir la terre des mècrèant de la part des musulmans,je me demande ou tu mets la misèricorde d'Allah azza wadjal dans tout cela?
Et ou mets-tu la foi sincère du musulman,qui meme dans un pays mècrèant,s'attache a sa religion et vit avec sa religion?
Le prophète(salla lahou aleyi wa salam) a dit:"La religion en principe est de pratique facile.Que personne ne cherche a etre trop rigoureux dans l'observance de le religion,sinon il succombera a la tache.En consèquence,restez dans un juste milieu en cherchant a vous rapprocher de la perfection.Ayez bon espoir et appelez a votre aide la prière le matin,le soir et un peu aussi pendant la nuit"
Source:El Boukhari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adilsalafi

avatar

Nombre de messages : 287
Age : 33
Localisation : Ryadh Arabie Saoudite
Emploi : din
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: FUIR LES PAYS DES MECREANTS ET EMIGRER VERS LES PAYS D'ISLAM   Sam 1 Déc 2007 - 14:40

Conditions pour vivre parmi les mécréants
Al-Imam Muqbil Ibn Hadi Al-Wadi'i





Question : Quelles sont les conditions pour vivre parmi ceux qui donnent des associés à Allah (Mushrikun) ?



Réponse : Allah, le Puissant et Majestueux dit dans Son Noble Livre : « Ceux qui ont fait du tort à eux mêmes, les Anges enlèveront leurs âmes en disant : “Où en étiez-vous ? ” (à propos de votre religion) - “Nous étions impuissants sur terre”, dirent-ils. Alors les Anges diront : “La terre d’Allah n’était-elle pas assez vaste pour vous permettre d’émigrer ? ” Voilà bien ceux dont le refuge et l’Enfer. Et quelle mauvaise destination ! A l’exception des impuissants : hommes, femmes
et enfants, incapables de se débrouiller, et qui ne trouvent aucune voie : A ceux-là, il se peut qu’Allah donne le pardon. Allah est Clément et Pardonneur »
[Sourate An-Nisa :97-99]



Ainsi si la personne est capable d'établir sa religion (Din Al-Islam) en ce lieu et qu’il peut protéger ses enfants et sa famille, alors il n’y a aucun mal en cela. Cependant, je pense qu'il ne sera pas capable de protéger ses enfants, parce qu'il doit les emmener aux écoles des Chrétiens. Et si l'enfant s’enfuit de son père, le gouvernement le
prendra et son père n'aura aucune autorité sur lui et de même pour la femme (c'est-à-dire sa femme). Donc je pense qu'il n'est pas permis de vivre dans ces pays, sauf par grande nécessité, ou pour les appeler (da’wa) à Allah, le Glorifié. Et (avec cela) il doit se protéger de la fitna (épreuves, mauvaises tentations), la fitna des femmes et la fitna de dunya
(des choses temporelles). En effet, quelqu'un qui est allé en Belgique m'a informé quand il est revenu et c’est quelqu'un duquel les gens ont profité (c'est-à-dire de sa science). Je lui ai dit : « Pourquoi n'es-tu pas restés avec eux (c'est-à-dire les musulmans en Belgique) pour qu'ils puissent profiter de toi ? » Il a dit : « Fitna. » Donc j'ai dit : « Prends ta famille (c'est-à-dire ta femme) avec toi. » Il a dit : « C'est non seulement la fitna des femmes, mais aussi la fitna de dunya et beaucoup d'autres fitna aussi. » Ainsi, si la personne craint pour lui en raison de la fitna, il lui est obligatoire de fuir avec sa religion (c'est-à-dire vers les pays musulmans). »


Article tiré du site assalafi.com

Source : Tuhfatul-Mujib 'an As'ilatil-Hadhir wal-Gharib, question n°26.

Traduit par Abu Sumaya
Traduit en français par les salafis de l’Est
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.france-salafi.fr
aboulouqman



Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 02/11/2007

MessageSujet: Re: FUIR LES PAYS DES MECREANTS ET EMIGRER VERS LES PAYS D'ISLAM   Sam 8 Déc 2007 - 16:42

assalamou aleykoum
ma soeur zeinab la misericorde d'allah est vaste! mais c'est une erreur de ne compter que sur cela et oublier qu'il est aussi dur en punition et que son chatiment est terrible! aussi la croyance des gens de la sunna se situe dans le juste milieu on espere bien sur sa misericorde mais on fait tout les efforts pour obeir a ses ordres et eviter ses interdits par crainte de son chatiment! l'emmigration est un de ses ordres. maintenant pour se motiver a accomplir certains devoirs et en delaisser les interdits on va pas ramener les preuves sur la misericorde d'allah qui sont nombreuses parceque les gens ne vont compter que sur cela et ne vont pas faire les effforts necessaires. la preuve est le hadith de mouadh ibn jabal ou il dit:J’étais monté en croupe avec le Prophète sur un âne, quant il me dit : « Connais-tu le droit d’Allah sur Ses serviteurs et le droit des serviteurs auprès d’Allah? ». Je dis : « Allah et son Messager en son plus informés ». Il dit : « Le droit d’Allah sur Ses serviteurs est de L’adorer sans rien Lui associer et le droit des serviteurs auprès d’Allah est de ne pas châtier ceux qui ne Lui ont rien associé ». Je dis : « Ô Messager d’Allah, Puis-je annoncer la bonne nouvelle aux gens ? ». Il dit : « Non ! Ne leurs dit rien de peur qu’ils ne comptent sur cela» ce Hadith montre la crainte de se reposer sur l’étendue de la miséricorde d'Allah, car cette confiance nuit à beaucoup d’ignorants. le Messager d'allah(sallalahou alayhi wa sallam) a interdit à Mou’âdh d'annoncer la bonne nouvelle par amour pour sa communauté, de sorte qu'ils rivalisent dans les bonnes œuvres et dans ce qui rapproche vers Allah, et qu’ils se surpassent afin de parvenir ainsi par cet effort, ce combat et cette rivalité, à un rang élevé auprès d'Allah.
Par opposition à ceci, s’ils s'abstenaient de faire de bonnes actions et comptaient sur cette promesse, alors ils perdraient beaucoup de bien et manqueraient une grande récompense. et je rajouterai que l'emmigration est une cause de beaucoup de biens c'est une cause qu'allah te donne une bonne et abondante subsistance car il a promis cela dans le verset de sourate les femmes" celui qui emigre vers allah et son messager trouvera certes maints refuges et abondance" ceci est aussi une cause qu'allah te pardonne tous tes pechés qu'ils soient en effet celui qui emmigre est comme le nouveau converti tous ses pechés d'avant l'emmigration lui sont pardonnés il y'a aussi beaucoups d'autres bienfaits. donc tu vois allah le tres haut fait toujours suivre ses menaces par des promesses de recompenses pour ceux qui obeissent, pour les pieux comme tu en verra de nombreux exemples dans le coran.
par contre certains compte sur la misericorde et ils ont ete trompé en ce la par shaytan a tel point qu'ils ne font ni priere ni jeune ni rien et quand tu leur parle il disent allah est misericordieux il sait ce qu'il ya dans mon coeur un jour inchallah je prierai et d'autres excuses du genre.
nous devons faire notre maximum pour obeir apres cela on peu compter sur la misericorde d'allah le tres haut comme il nous a dit dans le coran" craignez allah du mieux que vous pouvez" faisons de notre mieux et la fin heureuse est pour les pieux! le paradis et la vision de notre seigeur merite bien des efforts et des sacrifices et de donner la preference a ses ordres sur nos passions! car ce sont les passions qui empeche d'obeir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adilsalafi

avatar

Nombre de messages : 287
Age : 33
Localisation : Ryadh Arabie Saoudite
Emploi : din
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: FUIR LES PAYS DES MECREANTS ET EMIGRER VERS LES PAYS D'ISLAM   Dim 9 Déc 2007 - 1:13

salam alaykoum wa rahmatoulah wa barakatouh

Bien sur akhi le musulman doit avoir l'espoir du pardon d'Allah et Sa crainte du a ses peché.

Comme ce jeune homme qui etait entrant agonissait dans le haddith receuilli par thirmidhi et rapporté par Anas qui a dit « Le Prophète (salallahu ‘alayhi wa sallam) s’introduisit auprès d’un jeune homme qui agonisait. Il lui demanda :« Comment te sens-tu ? ». Le jeune homme répondit : « Par Allah, ô Messager d’Allah J’espère beaucoup d’Allah et je crains mes péchés ».
Le Messager d’Allah
(salallahu ‘alayhi wa sallam) dit : « Ces deux sentiments ne sont pas réunis dans le cœur d’un serviteur en pareille circonstance sans qu’Allah ne lui octroie ce qu’il espère et ne le protège de ce qu’il craint. "

Dans le haddith que tu a rapporté de mouhad ibn jabal on voit l'inportance du tawhid et que caché une science et permis,car le messager que la paix et le salut d'Allah soient sur lui a dit " non ne leur dit rien de peur qu'il ne comptent que sur cela"

je finirai par la parole du messager d'Allah qui a dit
« le Tout Miséricordieux fait miséricorde à ceux qui font miséricorde à d'autres. Faites miséricorde à ceux sur la terre et Celui au-dessus du ciel vous fera miséricorde. »


Allah wa alham.


Salam alaykoum wa rahmatoulah wa barakatouh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.france-salafi.fr
aboulouqman



Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 02/11/2007

MessageSujet: Re: FUIR LES PAYS DES MECREANTS ET EMIGRER VERS LES PAYS D'ISLAM   Dim 9 Déc 2007 - 16:20

assalamou aleykoum jazakallahou khair akhi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abou salimata

avatar

Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: FUIR LES PAYS DES MECREANTS ET EMIGRER VERS LES PAYS D'ISLAM   Dim 13 Juil 2008 - 21:42

en tout Chaykh Outhaymin dans son charh de "Oussoulous salaasah" a dit qu'il ya des conditions que le musulman doit remplir pour résider dans les pays des mécréants et il y' avait si ma mémoire ne me trompe pas

que le musulman doit savoir de sa réligion ce qui lui préserve de tout doute , et d'égarement une fois dans les pays des mécréants , qu'il doit dominer sa passion de telle sorte qu'il va pas suivre les tentations des mécréants, qu'il doit ordonner le bien et interdire le mal dans ces pays là, qu'il doit appeler à l'islam et contre la mécréance, et il a aussi dit comment le musulman peut se sentir à l'aise dans ces pays là, et à chercher à être citoyen de ces pays , il a aussi dit certains y vont avec l'islam et reviennet avec la perversité et certains même avec le koufr. fin de citation

Maintenant notre probléme qui nous est presque commun et ne s'est échappé illaa man rahima rabbounaa, c'est at tibaa'oul hawaa, suivre la passion, immigrer serait je me dis gros comme exemple mais même dans nos comportements on se rend clairement compte que certaines choses sont haram ou makrouh, mais on s'entête car ça réjouit notre hawaa, et certains d'entre nous arrivent même jusqu'à en créer des ta ewilaate qu'Allaah nous en préserve
Qu'Allaah nous facilite son obéissance Amiin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.taysiir.over-blob.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: FUIR LES PAYS DES MECREANTS ET EMIGRER VERS LES PAYS D'ISLAM   

Revenir en haut Aller en bas
 
FUIR LES PAYS DES MECREANTS ET EMIGRER VERS LES PAYS D'ISLAM
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Conditions pour vivre ou voyager vers les pays mécréants
» Quel pays conseillez-vous pour la Hijra ?
» Le système de santé aux Pays-Bas
» Parole et méditations du 14 Juillet "Venez à moi"
» Jeu flash : placer les pays

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guiss Sa Yonne (Trouver Sa Voie) :: DOGME :: Al'Aqida (La croyance)-
Sauter vers: