Guiss Sa Yonne (Trouver Sa Voie)

D'après le Coran et la Sounnah selon la Compréhension des Pieux Prédécesseurs
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Et l'amour en Allah entre nous ...?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
KarimaOumMaissa

avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: Et l'amour en Allah entre nous ...?   Sam 10 Nov 2007 - 12:42

As-salâmu ‘alaykum wa rahmatu-llâhi wa barakâtuh.
Le vendredi 29 du mois de Chawwâl de l’an 1428 H..




Parmi les qualités du croyant sur la Voie des Pieux Devanciers, il y a l’amour sincère en Allâh qui est un moyen de préserver la fraternité islamique et de consolider l’union de la Communauté musulmane. Un amour fraternel sain par lequel le serviteur vise le Seigneur. Aimer son frère ou sa sœur de religion sainement est un acte méritoire alors qu’un amour aveugle peut être dramatique. Il est donc important de définir ce véritable amour et c’est ce que nous explique clairement Chaykh Al-‘Uthaymîn. Lisons attentivement les conseils de nos aînés. Ils sont savants et perspicaces. Un proverbe dit :

« Les bons conseils pénètrent jusqu’au cœur du sage ; ils ne font que traverser l’oreille des méchants. »

Question :
Qu’Allâh vous bénisse. [Le] questionneur [aux initiales] F. M. ‘A. CH. dit : « Honorable Chaykh, comment l’amour (mahabbah) en Allâh peut se concrétiser [entre musulmans] ? Je souhaite de votre part [une réponse] profitable ? »

Réponse du Noble Chaykh Muhammad Ibn Sâlih Al-‘Uthaymîn – rahimahu-llâh – :
L’amour en Allâh a lieu lorsque tu aimes un homme parce qu’il est [un fervent] adorateur [d’Allâh] (‘âbid), pieux (sâlih) et non pas parce qu’il est ton proche (qarîb), a des biens (mâl) ou parce que sa personnalité (khalq) et son apparence (manzar) te plaisent et tout ce qui peut être similaire à ce [genre de fausses raisons]. Tu dois l’aimer seulement pour sa religiosité (dîn) et sa piété (taqwah). Ce [véritable] amour en Allâh [poussera] chacun de vous deux à enjoindre l’autre, l’obéissance d’Allâh et il a été certainement affirmé dans le hadîth authentique, d’après Abî Hurayrah – l’Agrément d’Allâh sur lui –, que le Prophète – Prière et Salut d’Allâh sur lui et sa Famille – a dit :

« Sept personnes seront à l’ombre d’Allâh le Jour où il n’y aura plus d’ombre que la Sienne : le souverain équitable ; le jeune homme qui a éteint l’ardeur de sa jeunesse dans l’adoration d’Allâh ; l’homme dont le cœur est attaché aux mosquées (qui tient à s’y rendre et à y attendre la prière) ; deux hommes qui, s’aimant en Allâh, se réunissent pour Allâh et se séparent selon Son décret (par la mort) ; l’homme qui refuse l’invitation à la fornication offerte par une belle femme de haute naissance, en disant : « Je crains Allâh » ; l’homme qui fait l’aumône en secret au point que sa main droite ignore ce que vient de dépenser sa main gauche ; et l’homme, en retraite spirituelle, qui invoque Allâh et a, par attendrissement, les larmes aux yeux. »[1](Muslim : 1712)



Le repère ici, c’est sa parole [– Prière et Salut d’Allâh sur lui –] :

«… deux hommes qui, s’aimant en Allâh, se réunissent pour Allâh et se séparent selon Son décret (par la mort) … »

Je [tiens à] mettre en garde à l’extrême surtout les femmes sur le fait que cet amour pour Allâh devienne un amour avec Allâh car certaines gens, tombent dans [un] amour abusif (gharâm) de leur frère ou sœur en Allâh au point que dans son cœur, l’amour de cette personne devient plus intense que l’amour à l’égard d’Allâh car elle [a fini par devenir] la seule [personne] qui est toujours dans son cœur [au point que] lorsqu’elle s’endort, elle l’a toujours dans sa pensée de même lorsqu’elle se réveille, sort et rentre [jusqu’à ce que] son rappel [surpasse celui] d’Allâh – à Lui la Puissance et la Gloire – et ceci constitue un polythéisme (chirk) dans l’amour. [En effet,] Allâh le Très-haut dit :

(165. Parmi les hommes, il en est qui prennent, en dehors d’Allâh, des égaux à Lui, en les aimant comme on aime Allâh. …) (Coran : Al-Baqarah – la Vache/s. n°02, v. n°165)

Et effectivement, le mal (chakwâ) [qui peut] résulter à ce sujet [est que par exemple, une] femme aime sa consœur (zamîlah) ou son enseignante [d’] un amour intense (chadîd). [Celui-ci,] s’emparera de son cœur (qalb), sa pensée (fikr) ainsi que sa raison (‘aql) jusqu’à que cette dernière sera tout le temps dans son esprit (bâl) et oubliera par elle, le rappel d’Allâh. Ceci est une faute (khata-) et [quelque chose] de dangereux (khatar) et ce qui est obligatoire pour la personne atteinte de cette maladie (dâ-) c’est d’essayer de trouver un remède autant qu’elle peut mais lequel ? vu le stade (manzilah) [avancé] de la situation (hâl).

[En vérité,] le remède c’est qu’elle se rappelle, premièrement, que l’amour d’Allâh le Très-haut est au-dessus de toute chose d’une part et d’autre part, [elle devra oeuvrer à] rénover son cœur sur l’amour d’Allâh et sur ce qui consolidera ce dernier dans le cœur du serviteur [comme] la continuité (dawâm) du rappel d’Allâh, la multiplication (kathrah) de la lecture du Coran et des bonnes œuvres ainsi que le détournement des désirs (chahawât) et passions (hawâ-) de l’âme (nafs).

Deuxièmement, [elle devra s’] éloigner (ibti’âd) de certaines choses qui ont touchés son cœur jusqu’à ce degré [excessif d’] amour et [ainsi que s’] adonner à autre chose [de licite]. Si cela n’est pas profitable [pour le bon état de son cœur, alors,] il sera [nécessaire qu’] elle s’éloigne d’elle définitivement (nihâ iyyan) et de couper les liens (silah) avec elle jusqu’à ce que cet amour s’atténue, que [son] ardeur disparaisse et s’apaise. [Finalement, si cela fonctionne, qu’elle aime d’un] amour normal (‘âdiyah).

Et [c’est] à cause de ces nombreux maux (chakwâ) que j’ai voulu avertir pour que l’amour en Allâh cesse de progresser jusqu’à ce qu’il soit aux côtés d’Allâh car c’est un type (naw’) du polythéisme dans l’amour. Wa-llâhu ta’âlâ a’lam


_________________
[1] : Traduction du hadîth : http://hadith.al-islam.com/Bayan/Display.asp?Lang=frn&ID=559
Traduction : L’équipe MUKHLISÛN http://mukhlisun.over-blog.com/article-13651886.html
Source de la fatwâ : http://www.sahab.com/go/fatwa.php?id=780 - Fatwâ issue de « fatâwâ nûrun ‘alâ-ddarb ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Et l'amour en Allah entre nous ...?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» et l'amour en Allah entre nous?....
» si beaucoup d'amour entre nous ,et plus besoin de voir ailleur
» Pas de chichis entre nous
» La paix soit avec vous, la paix soit entre nous.
» Prière pour l'amour entre nous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guiss Sa Yonne (Trouver Sa Voie) :: GENERAL :: Discussions Générales-
Sauter vers: