Guiss Sa Yonne (Trouver Sa Voie)

D'après le Coran et la Sounnah selon la Compréhension des Pieux Prédécesseurs
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Regles generales sur la aqida.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Predateur

avatar

Nombre de messages : 26
Localisation : Chez les mangeurs de cochon.
Emploi : Sa roule
Date d'inscription : 28/12/2006

MessageSujet: Regles generales sur la aqida.   Jeu 28 Déc 2006 - 15:39

_ La croyance (‘Aquida) puise ses sources dans le Coran et la Sounnah, quand bien même il s'agirait d'un Hadith Ahad.[1]

_ Notre compréhension de la Sounnah ne peut dépasser le niveau de compréhension des Sahabas ( Les compagnons du Prophète (Paix et bénédiction d'Allah sur lui)).

_ La religion apportée par le Prophète Mouhammad (Paix et bénédiction d'Allah sur lui) est parfaite et parachevée, ce qui rejette tout besoin d'innover. Allah a dit :
Traduction relative et approchée : "Aujourd'hui Je vous ai parachevé votre religion, et Je vous ai comblé de Mes bienfaits, et J'ai agréé pour vous l'Islam comme religion" S5 V3
_ Lorsque l'on parle de ‘Aquida, Il faut employer les termes mentionnés dans le Coran et la Sounnah et éviter tout autre terme étranger à ces deux sources.

_ Les questions portant sur la ‘Aquida, portent sur la science de l'inconnu. Allah dit :
Traduction relative et approchée : "Alif Lam Mim. C’est le Livre au sujet duquel il n’y a aucun doute, c’est un guide pour les pieux, qui croient à l’invisible…" S2 V1à3
_ Pratiquer la législation islamique : Le fait de légitimer une loi autre que celle d’Allah est une grande Mécréance (Koufr).


Règles plus particulières

_ Accepter les Noms et Caractères d’Allah mentionnés dans le Coran et la Sounnah et les comprendre tels que les Sahabas les ont compris. Comme les Salafs ont dit :
« On y croit comme ils sont venus dans le Coran & la Sounnah authentique, tout en ignorant le comment et en le laissant à Dieu »

C'est-à-dire :- sans en renier aucun
- sans les interpréter
- sans les comparer aux créatures
- sans en changer le sens

Allah a dit :
Traduction relative et approchée : "Rien ne Lui ressemble et Il est l'Audiant, l'Omniscient." S42 V11
_ La foi englobe les paroles et les actes. Le Prophète (Paix et bénédiction d'Allah dur lui) a dit :
« La foi comporte entre 73 et79 branches : La plus élevée est de dire La Ilaha illa Allah et la plus basse est d'enlever une chose nuisible du chemin, et la pudeur fait partie de la foi. »[2]

_ La foi augmente et diminue : Allah ' a dit :
Traduction relative et approchée : "C’est Lui qui a fait descendre la quiétude dans les cœurs des croyants afin qu’ils ajoutent une foi à leur foi" S48 V4
_ Croire en l'inconnu signifie :[3]
· Croire en Allah (en l’occurrence : Son Existence, Sa Seigneurie, Sa divinité, Ses Noms et Caractères)
· Croire aux Anges : Ce sont des êtres créés de lumière, adorateurs d’Allah, qui ne désobéissent jamais et qui n'ont aucune part de Divinité)
· Croire aux Livres (Allah a révélé plusieurs Livres, le dernier étant le Coran qui abroge tous les Livres précédents)
· Croire aux Messagers (Tous viennent de la part d’Allah, le premier étant Nouh et le dernier, Mouhammad (Paix et bénédiction d'Allah sur lui)
· Croire au Jour du Jugement (la vie dans la tombe, la résurrection, les comptes et la rétribution)
· Croire au Destin (bon ou mauvais), c’est à dire :
- Allah a la science de toute chose
- Allah a tout inscrit sur la table préservée
- Allah a la volonté absolue
- Allah a tout créé

_ Le Coran est la parole d’Allah révélée au Prophète Mouhammad (Paix et bénédiction d'Allah sur lui), il n’est pas créé, et celui qui prétend le contraire est considéré mécréant.

_ Les croyants verront Allah au Jour du Jugement.

_ Croire à toutes les formes d'intercession le Jour du Jugement : l’intercession du Prophète Mouhammad (Paix et bénédiction d'Allah sur lui) , des autres Prophètes, des anges, des croyants..)

_ Croire que le Prophète (Paix et bénédiction d'Allah sur lui) a réellement fait le voyage nocturne et l'Ascension au septième ciel ( voir sourate « le voyage nocturne »)


[1] Le Hadith Ahad est un Hadith rapporté par une seule chaîne de transmission
[2] Hadith Sahih rapporté Mouslim
[3] Voir Charh Ousoul al Iman (initiation à la foi musulmane) du Cheïkh al ‘Outhaymine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abdallahcd



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Regles generales sur la aqida.   Sam 30 Déc 2006 - 20:21

Les Principes d'Ahl Sunna dans le credo



Sources de la ‘aqida (1)



Al-‘aqida a deux sources fondamentales, qui sont :



1. Le Livre d'Allah - le Très-Haut (le noble Qur’an)



2. Ce qui est authentique du messager d'Allah (salallahu a‘layhi wa salam). Puisque le messager (salallahu a‘layhi wa salam) ne parle pas sous la passion, plutôt ses paroles font partie de la Révélation.



Et l'Ijma’ (concensus) des Salaf Salih (Pieux Prédécesseurs) : une source basée sur le Livre et la Sunna (2)



En ce qui concerne la fitra non corrompue (l'état naturel) et le ‘aql (l'intellect) sain et correct, ils seront en accord et se conformeront au Livre et la Sunna et seront (utilisés) dans les principes généraux de la ‘aqida, mais pas dans ses détails. Donc le ‘aql sain et correct et la fitra affirment l'existence d'Allah et qu'Il est le Plus Grand et qu'il est essentiel de Lui obéir et de L'adorer; et qu’Il a les Attributs de Grandeur et de Majesté. De même, le ‘aql sain et la fitra non corrompue comprennent la nécessité des prophètes et l'envoi de messagers; et qu’il doit y avoir une Résurrection et une rétribution pour les actions; etc en général, mais sans les spécificités et détails.



Cependant, en ce qui concerne d'autres questions et le reste des questions du Ghayb (Invisible), alors il n’y aucune façon de les découvrir en détail, sauf par voie du Livre et de la Sunna (la révélation) autrement il ne serait pas de l’ordre de l'Invisible.



Et la contradiction entre un texte clair du Livre et de la Sunna et le ‘aql sain et correct ne peut pas être imaginée et c’est impossible. Ainsi, s'il semble y avoir une contradiction entre deux alors on donne la préséance à la Révélation et elle est décisive (3) puisqu'elle vient de celui qui est infaillible (salallahu a‘layhi wa salam), tandis que le 'aql (l'intellect) d'une personne n'est pas infaillible. En effet, le 'aql est la perception déficiente des gens et il est ouvert aux idées fausses, à l'erreur, à la distraction, aux désirs, à l'ignorance et à l'incapacité - ainsi il est certainement déficient.



Ses Principes et sa Méthodologie



1. La source de la ‘aqida est le Livre d'Allah, la Sunna du messager d'Allah (salallahu a‘layhi wa salam) et l'Ijma’ (consensus) des Salaf (pieux prédécesseurs).



2. Tout que nous avons avec nous authentiquement rapporté du messager d’Allah (salallahu a‘layhi wa salam), nous devons l'accepter – qu’il soit ahad (rapporté par une seule voie) ou mutawatir (répandu). (5)



3. Ce à quoi nous nous référons pour comprendre le Livre et la Sunna sont les textes qui expliquent d'autres; la compréhension des Salaf Salih (les pieux prédécesseurs (6) et les savants qui ont suivi leur minhaj (méthodologie) et ensuite ce qui est correct du point de vue de langue. Cependant, nous ne rejetons pas quelque chose d’établi en raison d'un sens de la langue.



4. Le prophète (salallahu a‘layhi wa salam) a expliqué tous les principes fondamentaux de la religion. Si bien que ce qui n'était considéré comme faisant partie de la religion à cette époque, ne peut être considéré comme faisant partie de la religion plus tard.



5. La soumission à Allah et à Son messager (salallahu a‘layhi wa salam) intérieurement et extérieurement. Donc nous ne nous opposons à rien du Livre, ni à la Sunna authentique par le qiyas (l'analogie), les avis personnels, le kashf (l'intuition), ni la parole d'aucun shaykh ou imam, etc.



6. Le 'aql sain et correct accepte le naql (le texte) authentique – ils s’acceptent l'un l'autre - et ce qui est qati’ (défini) de n'importe lequel d'entre eux ne peut pas contredire l'autre. S'il y a une contradiction apparente, on donne la préséance au texte.



7. Il est impératif et obligatoire d'adhérer aux textes et aux mots de Shari'a dans les questions de ‘aqida et d’éviter d'innover des termes et des formulations. En ce qui concerne les formulations qui contiennent plus qu'une signification et peuvent être correctes ou incorrectes, alors la signification doit être vérifiée; ainsi si la signification est correcte alors elle est affirmée avec une formulation de Shari'a. Cependant, si la signification est incorrecte, elle est rejetée.



8. L’infaillibilité est établie pour le messager d'Allah (salallahu a‘layhi wa salam). La Umma dans son ensemble est aussi ma’sum (infaillible) et est protégée de s’unir sur l'erreur et l’égarement. Cependant, quant aux individus de cet Umma, ils ne sont pas ma’sum (c'est-à-dire qu’ils se trompent et font des erreurs). Ainsi chaque fois qu'il y a une différence entre les savants, alors nous revenons au Livre et à la Sunna en donnant une excuse à celui qui s'est trompé et égaré; car il est un des mujtahidun (Savants qui sont qualifiés pour extraire des jugements du Livre et de la Sunna) de cette Umma.



9. Dans cette Umma certains sont muhadath (averti) par al-ilham (l'inspiration, c'est-à-dire inspirés sans recevoir la révélation, puisqu’elle s’est terminée avec le messager (Prières et bénédictions d’Allah sur lui)). Les bons rêves sont vrais et sont une part de la prophétie. De même, l'intuition véridique est une vérité et est considérée comme faisant partie des karamat (événements miraculeux) à condition qu'elle soit conforme à la Révélation. Cependant, rêves et intuitions ne sont pas des sources pour tirer des règles dans les questions de aqidah, ou de Shari'a.



10. L'argumentation sur la religion est quelque chose de censuré, tandis que débattre d’une bonne façon est quelque chose prescrit. Cependant, il y a certaines questions à propos desquelles il n'est pas permis de débattre et de se disputer. Il est obligatoire de s’abstenir de parler de ces questions à propos desquelles on n'a aucune connaissance et d'en attribuer la connaissance à Allah.



11. Il est essentiel et obligatoire d'adhérer à la même méthodologie de Révélation dans la réfutation. Donc une innovation n'est pas réfutée avec d’autres innovations, la négligence n'est pas réfutée par l'extrémité, et l'extrémité n'est pas non plus réfutée par la négligence.



12. Chaque question nouvellement inventée dans la religion est une bida’a (innovation). Toute bida’a est un égarement et tout égarement est dans le Feu.



Notes de bas de page :



(1) Mabahith fi ‘Aqida Ahl Sunna wal-Jama'a (p.28)



(2) Voir Al-Itisam (2/252) de As-Shatibi.



(3) Voir Sharhul-Aqidat-Tahawiya (pp.140-141) d'Ibn Abil-'Izz Al-Hanafi. Et aussi Dar'Tarudil-Aqlman-Naql (1/88-280) d'Ibn taymiya et référez-vous au livre entier car il est très bénéfique à cet égard.



(4) Mujmal Ussul Ahlus-Sunna wal-Jama’a fil-‘Aqida (pp.7-9)



(5) Shaykh Mahmud At-Tahan a dit dans Taysir Mustahlil-Hadith (pp.20-21) à propos de la définition de mutawatir :



Techniquement : " ce qui est rapproché par un tel nombre de gens, qu'il est impossible qu'ils aient inventé un mensonge. Ses conditions : 1) qu'il soit relaté par un grand nombre de gens, les Savants divergent sur le nombre réel exigé, 2) que ce nombre se trouve à chaque niveau de la chaîne,3) qu'il soit impossible qu'ils aient pu se réunir sur un mensonge "



Voir Nuzhatun-Nadhr fi Tawdihi Nukhbatil-Fikr (p.57) d'Al-Hafidh Ibn Hajjar et Tadribur-Rawi (2/177) de As-Suyuti.



Al-Hafidh Ibn Hajar a dit dans Nuzhatun-NaNadhr (p.71) à propos de la définition du hadith ahad: " il est ce qui ne remplit pas les conditions du mutawatir. "



Et les narrations ahad constituent la majorité des narrations, dans les collections d'Al-Bukhari, Muslim, ou dans les collections d'autres qu'eux.



(6) Parmi les signes les plus clairs et les plus grand témoignages qu’une personne suit vraiment le chemin des Salaf alih est de s'accrocher fermement à leurs paroles et leurs jugements en ce qui concerne la ‘aqida, qui a été préservée dans les premiers livres de ‘aqida et de manjah, dont ces douze principes ont été tirés. Ainsi les tout premiers de ces livres sont :



1) Kitabul-Iman par l’imam et mujtahid, Abu ' Ubayd Al-Qaasim ibn Salam (d.224H)
2) Kitabul-Iman par l’imam Ibn Abi Shayba (d.235H)
3) Ussul As-Sunna et Ar-Radd ' alal Jahmiya waz-Zanadaqa par l’imam d'Ahl Sunna wal-Jama’a Ahmad ibn Hanbal (d.241H)
4) Khalq Afalul-Ibad, Kitabul-Iman et Kitabut-Tawhid (les deux dernier faisant partie de al-Jamius -Sahih ) par l’imam Al-Bukhari (d.256H).
5) As-Sunnah par l'étudiant de l'imam Ahmad, Abu Bakr Al-Athram (d.273H)
6) Kitabus-Sunna (faisant partie des sunan) par le faqih et imam Ibn Abû Dawud As-Sijistani (d.275H)
7) Al-Ikhtilaf fi Ladfh wa-Radd ' alal-Jahmiya par l’imam Ibn Qutayba (d.276H)
Cool Ar-Radd ' alal Jayhmiya par l’imam Ad-Darimi (d.280H)
9) As-Sunna par le qadi et hafidh, Ibn Abi ‘Assim (d.287H)
10) As-Sunna par le hafidh, l’imam Abdullah ibn Ahmad (d.290H)
11) As-Sunna par le qadi et muhaddith AbuBakr Al-Maruzi (d.292H)
12) As-Sunna par l'étudiant de l'imam Ahmad Al-Marwazi (d.292H)
13) Sarihus-Sunna par le mujtahid, mufassir et imam Ibn Jarir At-Tabari (d.310H)
14) Kitabut-Tawhid wa Ithbat Sifatur-Rabb par le faqih et imam, Ibn Khuzayma (d.311H)
15) Aqidatut-Tahawiya par l’imam Abu Jafar At -Tahawi (d.321H)
16) Al-Maqalatul-Islamiyin, Ar-Rissala ila Ahlth-Thaghr et Al-Ibana ‘an Ussulid-Diyana par l’imam Abdul-Hassan Al-Ashari (d.324H)
17) Aslus-Sunna par le hafidh et imam, Abu Hatim ar-Razi (d.327H)
18) Sharhus-Sunna par l’imam d'Ahl Sunna wal-Jama’a dans son temps l’imam Al-Barbahari (d.329H)
(19) Kitab As-Sunna par le qadi, Abu Ahmad Al-Assal (d.349H)
(20) Ash-Shari’a par le faqih et imam, Abu Bakr Al-Ajuri (d.360H)
(21) Itiqad Aimmatul-Hadith par le faqih et imam, Abu Bakr Al-Ismaili (d.371H)
(22) Kitabus-Sifat et Kitabun-Nuzul par le hafidh et imam Ad-Daraqutni (d.385H)
(23) Al-Ibana 'an Shari'atil Firqatin-Najiyah et Sharhul-Ibana 'an Ussulis-Sunna wa-Diyana par le hafidh, le faqih, l’imam Batta Al-Akbari (d.387H)
(24) Kitabut-Tawhid et Ar-Radd'alal-Jahmiya et par le hafidh et imam, Ibn Mandah (d.395H)
(25) Itiqad Al-Ussul Ahlus-Sunna Wal Jama’a par le hafidh et faqih, l’imam Al-Lalaka’i (d.395H)
(26) Al-Wussul Ila Marifatil-Istiwa par l’imam Abu 'Amr At-Talamanki Al-Andalussi (d.429H)
(27) Al-Itiqad par Abu Nuaym Al-Ashbani (d.430H)
(28) Rissala fi Ithbatil-Istiwa par l’imam Abu Muhammad Al-Juwayni (d.438H)
(29) Aqidatus-Salaf Ashabul-hadith par le hafidh et imam, Abu Uthmaan As-Sabûni (d.449H)
(30) Al-I'tqad ‘ala Madhabis-Salaf Ahlus-Sunna wal-Jama’a par l’mam Al-Bayhaqi (d.457H)
(31) Dhamul-Kalam par le hafidh et faqih, Shaykh ul-Islam Abu Isma’il Al-Harawi (d.481H)




Article tiré du site salafipublications.com



Traduit en français par les salafis de l’Est
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Regles generales sur la aqida.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» regles
» Les mineurs sur le forum : LES REGLES
» Premier jour: la discipline ou les regles de vie en classe
» [Ventes/Achats] Regles à Respecter
» Regles tres douloureuses

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guiss Sa Yonne (Trouver Sa Voie) :: DOGME :: Al'Aqida (La croyance)-
Sauter vers: