Guiss Sa Yonne (Trouver Sa Voie)

D'après le Coran et la Sounnah selon la Compréhension des Pieux Prédécesseurs
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le mauvais œil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
makhou313

avatar

Nombre de messages : 436
Age : 37
Localisation : quelque part dans le monde
Emploi : de tout et de rien
Loisirs : l'islam
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Le mauvais œil   Lun 6 Avr 2009 - 11:42

Le mauvais œil


Question : Certaines personnes divergent au sujet du mauvais œil. Certains disent : « Il n’a pas d’effet puisqu’il est en contradiction avec le Coran. » Quelle est la vérité à ce sujet

Réponse : La parole véridique est celle du Prophète (sas) « Certes, le mauvais œil est une vérité. » (Al-Bukhârî et Muslim)

Cela est confirmé par la réalité, et je ne connais pas de versets qui contredisent ce hadith de telle sorte que des gens disent que le mauvais œil contredit le Coran. Allah a certes lié chaque effet à sa cause, et les exégètes du Coran disent à propos de la parole du Très-Haut : « Peu s’en faut que ceux qui mécroient ne te transpercent par leurs regards, quand ils entendent le Coran. » [Al-Qalam : 51]
qu’il s’agit du mauvais œil. Que le verset concerne le mauvais œil ou non, il est certain que c’est une vérité, il n’y a pas de doute sur ce sujet-là, et la réalité confirme cela depuis l’époque du Messager d’Allah (sas) jusqu’à nos jours.

Ibn Abbâs et d’autres ont donné le commentaire suivant de ce verset : « Il vous transperce de son regard (le mauvais œil) ».

Le Prophète (sas) a dit : « Le mauvais œil est une vérité, et s’il y avait quelque chose qui dépassait la prédestination (al-Qadr), ce serait le mauvais œil ; et si on vous demande de vous laver, faites-le. » (Muslim)

Il y a aussi ce qui a été rapporté par An-Nasâ’î et Ibn Mâjah : « Âmir ibn Rabicah, passant à côté de Sahl ibn Hanîf qui se lavait dit : « Je n’ai jamais vu une telle peau ! » Sahl s’évanouit aussitôt. On le ramena au Messager d’Allah (sas) en lui demandant : « Qu’arrive-t-il à Sahl ? ». Il leur demanda alors : « Qui accusez-vous ? » et ils répondirent : « Âmir ibn Rabicah ». Le Prophète (sas) dit alors : « Pour quelle raison quelqu’un voudrait-il tuer son frère ? Quiconque voit dans son frère quelque chose qui lui plaît, qu’il invoque pour lui la bénédiction (Barakah). ». (mâlik, Ibn Mâjah, Ahmad)

Puis il demanda de l’eau, commanda à Âmir ibn Rabicah de faire ses ablutions en se lavant le visage, les mains jusqu’aux coudes, les genoux et les parties cachées par les vêtements, et ordonna que l’on verse cette eau sur Sahl. » Dans une autre version : « Versez l’eau sur le dos. » La réalité le confirme et personne ne peut le nier.

Mais que doit faire celui qui est atteint du mauvais œil ?



Les remèdes légiférés sont
:



1 – La lecture du Coran : le Prophète (sas) a dit : « Point de Ruqiyah, sauf pour le mauvais œil ou la fièvre. » (Abû Dâwûd)
Jibrîl lisait sur le Prophète (sas) les paroles suivantes : « Au nom d’Allah, je t’exorcise ; contre toute chose qui te fait mal, contre le mal de toute âme ou le mauvais œil d’un envieux, qu’Allah te guérisse, au nom d’Allah, je t’exorcise. » (Muslim)

2 – Le fait de se laver, comme le Prophète (sas) a ordonné de le faire à Âmir ibn Rabicah, dans le hadith cité précédemment, puis de verser cette eau sur la personne atteinte.

Si on connaît l’auteur de ce mauvais œil, on lui demande de faire ses ablutions, on prend ce qui reste de l’eau utilisée, puis on le verse sur la tête et le dos de celui qui est atteint, et on lui en donne à boire. Ainsi, il sera guéri avec la permission d’Allah. Une habitude qui existe chez nous est de prendre un vêtement qui touche au corps de celui qui a lancé le mauvais œil, comme le bonnet ou autre, et de le tremper dans l’eau, que l’on fait boire à celui qui est atteint. Ceci est bénéfique, selon les dires de beaucoup de gens. Cette méthode se base sur un moyen légitime et il n’y a donc pas de mal à l’utiliser.

Ainsi, il sera guéri avec la permission d’Allah. Une habitude qui existe chez nous est de prendre un vêtement qui touche au corps de celui qui a lancé le mauvais œil, comme le bonnet ou autre, et de le tremper dans l’eau, que l’on fait boire à celui qui est atteint. Ceci est bénéfique, selon les dires de beaucoup de gens. Cette méthode se base sur un moyen légitime et il n’y a donc pas de mal à l’utiliser.


Par contre, il n’y a aucune preuve sur le fait de prendre l’urine, les excréments ou les restes (Âthâr) de la personne, mais plutôt ce qui est confirmé par les preuves est ce qui a été cité dans le hadith précédent, c’est-à-dire : laver les membres et les parties cachées par les vêtements. Peut-être peut-on ajouter à cela sa toque et son vêtement.

ce qui ne se base pas sur des moyens légiférés, comme par exemple le port d’amulette ou autre, afin de repousser le mauvais œil, que leur contenu soit du Coran ou non, n’a aucune preuve dans la Loi islamique.

Il n’y a pas de mal à se prémunir à l’avance contre le mauvais œil, et cela ne contredit pas le fait de s’en remettre à Allah. Mais plutôt cette manière de faire confirme le Tawakkul, puisque at-Tawakkul en Allah, qu’Il soit exalté, est le fait d’utiliser des moyens permis. Le Prophète (sas) lui-même, recherchait la protection d’Allah sur Hasan et Husayn en disant : « Je cherche protection pour vous auprès des paroles parfaites d’Allah contre tout démon, contre toute chose nuisible et contre tout mauvais œil. » et il disait : « Ainsi faisait Ibrahim pour Ishâq et Ismâcîl. » (Al-Bukhârî).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sultan.org
makhou313

avatar

Nombre de messages : 436
Age : 37
Localisation : quelque part dans le monde
Emploi : de tout et de rien
Loisirs : l'islam
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Le mauvais œil   Lun 6 Avr 2009 - 11:43

Comment enlever le mauvais oeil


La lecture sur l’eau, l’huile, les pommades et l’écriture des invocations au safran
Le prophète (sas) a dit : Les exorcisations, les amulettes et les talismans sont des actes de polythéisme. (silsila as-sahiha albani)

Le cheikh Muhammad ibn ‘Abdelwahhad dit aussi dans kitab at-Tawhid : les exorcisations sont dites aza’im le prophète (sas) n’en a autorisé que celles exemptes de tout signe de polythéisme pour guérir le mauvais œil et la piqûre d’une bette venimeuse.

On soutient avec certitude que le prophète a dit : Soumettez moi vos exorcisations, car elles ne sont valables que si elles sont exemptes de tout signe d’association. (Mouslim)

Et il a dit également : celui qui peut aider son frère qu’il le fasse. (Mouslim)

Il a été prouvé que le prophète (sas) avait pratiqué l’exorcisme légal sur quelques-uns de ses compagnons et que djibril l’avait pratiqué sur lui lorsqu’il fut envoûté par le juif.

Il procédait même à sa propre exorcisation en soufflant dans ses mains et en lisant le verset du trône (alkoursy), et les deux sourates (al-mou’adhatayn et Al-ikhlaç.)

Il s’essuyait ensuite la plus grande partie de son corps en commençant par le visage, la poitrine et tout le devant.

Il est certain que nos prédécesseurs vertueux lisaient sur l’eau et autres liquides, puis les buvaient ou s’en lavaient le corps.

Cela atténuait le mal et apaisait la douleur.

La parole d’Allah dis : pour ceux qui croient, il est une guidée et une guérison (fuçilat v 44)

Ainsi la lecture sur de l’huile la pommade ou de la nourriture, puis leur ingestion ou leur utilisation pour s’en laver le corps, tout cela se fonde sur des lectures permises, lesquelles sont puisées dans les paroles d’Allah, et dans celles du prophète.

Il n’est pas interdit, non plus, de les écrire sur du papier ou quelque chose de ce genre, puis de s’en laver le corps ou d’en boire le jus, que l’écriture soit à l’eau de safran ou à l’encre ordinaire.

Cela est d’ailleurs impliqué dans la parole du prophète : l’exorcisation est permise si elle s’inspire des versets coraniques et des invocations prophétiques, et Allah est le Meilleur connaisseur.

Il est connu qu’il existe une divergence entre savants sur ce point là certains l’autorise d’autres le tolère d’autres non.

Comment juger la lecture d’incantations sur de l’eau contenant du safran et l’immersion de feuilles dans l’eau et leur dessèchement puis leur dissolution dans de l’eau à boire ensuite ?

Louange à Allah

La lecture d’incantations sur de l’eau contenant du safran et l’immersion de feuilles dans cette eau pour la vendre aux gens comme un remède est une pratique à interdire car c’est une ruse visant à aliéner les biens des autres.

Il ne s’agit pas ici de l’exorcisme religieux permis selon des textes émanant de certains ulémas et qui consiste à écrire clairement des versets sur une feuille ou un autre support propre puis laver l’écriture et boire l’eau ayant servi au lavage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sultan.org
makhou313

avatar

Nombre de messages : 436
Age : 37
Localisation : quelque part dans le monde
Emploi : de tout et de rien
Loisirs : l'islam
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Le mauvais œil   Lun 6 Avr 2009 - 11:46

Quelques guérisseurs écrivent des versets coraniques sur du papier et demande aux malades de les tremper dans de l'eau jusqu'à ce que les versets soit effacés complètement, puis le malade doit en boire à trois reprises et essuyer le foyer de la douleur que ce soit sur ces épaules, sur son dos ou sur tout autre parties du corps.

Quel est le point de vue de la shari'a ?



Réponse:

Il vaut mieux qu'on exorcise par le Coran en soufflant directement sur le corps du malade et notamment sur le lieu de la douleur, selon les règles et les formules d'exorcisation légales.

Mais il est aussi permis que l'exorciste récite du Coran dans de l'eau que le malade doit boire conformément a un hadith prophétique.
Quand à l'écriture des verset coranique sur du papier que le malade doit tremper dans de l'eau pour en boire, cela est permis par un grand nombres de savants musulmans qui se fondent sur le fait indéniables que le Coran est un moyen de guérison conforméméent aux dires d'Allah et auquel les gens ont toujours eu recours pour ce guérir.

Il n'y a donc pas de mal à chercher la guérison dans le Coran que ce soit par sa récitation directe sur le malade en soufflant (postillonnant) légérement sur lui, soit par sa lecture sur de l'eau que le malade doit boire comme cela à étais fais par le Prophète (Sas)

Cheikh Salah Al Fawzan ( Al muntaga min fatawa volume 1 page 72)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sultan.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le mauvais œil   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le mauvais œil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prière pour se libérer des liens mauvais !
» le Soja: bon ou mauvais pour la santé?
» Saint Jacques le Majeur Apôtre et commentaire du jour "Si vous, qui êtes mauvais, savez donner de bonnes choses à vos..."
» Du mauvais usage des statistiques par Nadine Morano
» tri test mauvais et flp!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guiss Sa Yonne (Trouver Sa Voie) :: DIVERS :: Médecin Prophètique-
Sauter vers: